Change of scenery for you and me, my dear readers!



I propose you to leave Finland for a while… Yes, it is sad but who knows if we won’t come back later!

  Therefore dry your tears, here is a wonderful surprise for you…
This year, I am taking you (for my greatest happiness!) to a so much more ancient country, and right in the middle of its society.
Traditions, monarchy, tea time, Jane Austen… You have guessed!

  And (…to be honest I don’t know why), Destiny gave me the opportunity to discover England through the most  incredible place I have never seen...


  It is with the obliging permission of Sir and Lady W. Hanham that now I am pleased to share with you an astonishing stay in the absolutely timeless world of Deans Court.


  Realm history, lifestyle, and organic food… I hope being able to convey  the sense of such a unique and authentic way of life, here, in Deans Court in the very middle British society. It would be hard to describe the latter, that is why I shall just say how astonished I was to find here, in this place, through the people I met, such qualities that I thought lost in the pages of a Jane Austen’s novel or in the Professor Higgins’s library ;) 
Self-restraint (that some people qualify of hypocrisy), quiet, humor, indulgence and the paradoxal alliance between a respectful distance (that some people qualify of coldness), and a cordial considerations (…I call that well-mannered ;)… I have so much to learn here!!!


So you are now in the heart of the Dorset county, rocked with the jolly chime sound of the Minster Church of St Cuthburga, into a charming little historical town called Wimborne :) Welcome!

Besides, I invite you to visit the website of Deans Court, as well as its social medias (FacebooktwitterInstagram ) where you will find all the actualities and events of the House but also those of its lovely Café and Shop !







« Que la vie est amère quand on la boit sans sucre! » disait toujours ma grand-mère.

« Il y avait, avant, une petite mercerie rue Fécauderie, non loin de chez toi grand-mère. L’ambiance était chaleureuse et tellement cosy, et la mercière Mme F. Marfaing vraiment adorable!… Malheureusement la boutique n’existe plus à présent.
«Je me souviendrai toujours de cette fameuse semaine de février il y a six ans où je séjournais chez vous, et vins travailler dans cette merveilleuse boutique de rubans, de laines, de tissus à patchwork…
« Que de choses cette dame m’y apprit sur ces arts anciens que sont les travaux d’aiguilles! 

« Là, elle m’initia à cette broderie traditionnelle Norvégienne dans laquelle elle excellait, pour en avoir même écrit un ouvrage: le Hardanger. C’est grâce à son enseignement que je réalisais mes deux premiers ouvrages de Hardanger ; deux petits berlingots que je vous offris à toi et à grand-père. Ils étaient en toile à broder bleu clair et le motif en losange était brodé d’un brin de coton en dégradé de roses. Ils étaient destinés à pendre à des poignées de portes suspendus par de minces rubans de satin mais vous les agencèrent à votre convenance et de manière tout aussi harmonieuse, toi au candélabre près de ta chambre, et grand-père, à la poignée du tiroir de son étagère blanche. »























*   *   *

« Aujourd’hui, je ne compte plus ces petits ouvrages de broderie ajourée, offerts à de si nombreuses occasions : naissance,  anniversaires et même mariage! 


J’ai terminé finalement, dimanche, le tout dernier en date; un délicat berlingot de la Fête des Mères, conçu et confectionné avec toujours autant de plaisir que les précédents et inspiré des deux vôtres!… Un présent qui n’a d’ailleurs pas plus atteint son emplacement consacré, mais au final n’est-ce pas la particularité de ces subtils ornements ?… Qui, une fois n’est pas coutume,  savent s’adapter à la sensibilité de leur propriétaire! »